APK-Les Amis Du Poker - Page 2 sur 3 - Les Amis du PoKer (APK)

Barriere Poker tour 2017 – Etape de Lille

Barriere Poker tour 2017 l’etape de Lille aura lieu du 8 au 10 Septembre.

Winamax Series XIX – 11 000 000 € garantis !

 

En septembre, les Winamax Series sont de retour pour une 19e édition haute en couleurs. Il y en aura pour tous les goûts et pour toutes les bourses, avec encore plus de tournois au programme, de 5 € à 1 000 €, des nouveautés exclusives et surtout 11 millions d’euros garantis !

PROGRAMME DE SEPTEMBRE

Les 5 clés du poker

Quels sont les ingrédients indispensables pour passer au niveau supérieur ? Que faut-il pour goûter au succès alors que la grande majorité des joueurs ne connaissent que la défaite ?

2eme Quiz…le vrai

Quiz Facile

1er quiz facile

Le Bluff

Bluffer intelligemment ne va pas sans une capacité à savoir “lire”, déceler la faiblesse des autres joueurs, de même bluffer ne veut pas forcement dire : faire croire qu’on a une main forte quand on a rien, mais aussi parfois, faire croire qu’on a une main faible quand elle est solide afin de pousser les autres joueurs à investir dans un pot pour gagner plus. Bref c’est un art qui lie l’observation, la psychologie et la comédie.

Un joueur qui ne bluffe jamais gagnera moins qu’un joueur qui bluffe de temps en temps, car il sera « lisible » et facilement “bluffable”. De même un joueur qui bluffe trop souvent sera à long terme perdant.

S’il est maîtrisé, le bluff est une arme meurtrière. Pour gagner au poker, tu dois avoir une dose d’inattendu dans ton jeu. Pouvoir parfois relancer avec une “poubelle” (main très faible) et te contenter de “caller” (suivre) quand tu as un jeu fort (on dit”slow-play” ou “limper” une main dans ce cas). Un joueur qui ne bluffe jamais, ne sera presque pas relancé. Un joueur qui bluffe trop souvent, finira par tout perdre.

Ne jamais bluffer en début de partie ! Avant tout, il te faut installer une image de joueur solide (joueur qui n’entre dans la partie qu’avec des mains fortes) pour par la suite, être crédible quand tu décideras de bluffer.

Ne Bluffer que si le montant du pot en vaut la peine, inutile de prendre des risques pour gagner des clopinettes non ?

Ne pas bluffer si plus de 3 joueurs sont encore dans la partie, en effet la part d’aléatoire d’avoir en face de toi un adversaire qui a une réelle belle main devient bien plus grande.

Ne pas bluffer contre un adversaire qui a précédemment découvert un de tes bluffs car tu n’auras plus de crédit auprès de celui-ci et il risque de ne pas croire à ton bluff.

Le bluff doit être une décision réfléchi de ta part, afin de le faire au moment judicieux pour que tes adversaires interprètent ta relance comme un signe de force et choisissent de coucher leurs mains.

Tu ne dois donc bluffer que lorsque les probabilités que ton adversaire ait un jeu solide sont faibles.

Il te faut donc aussi pour bien bluffer te concentrer sur la lecture des autres joueurs. Sont-ils du genre passif ? Agressif ?Bluffeur ? Sont-ils dans la main parce que la blinde pré-flop n’a pas été relancée ou parce qu’ils étaient en position de grosse ou petite blinde et que cela ne coutait pas cher d’aller voir le tirage du flop ? Ou encore ont-ils relancés hors position (dans les premiers à parler), ce qui voudrait dire qu’ils ont potentiellement une vraie bonne main? Ou ont-ils relancé au bouton, ce qui laisserait penser qu’ils tentent de voler les blindes ? Tous ces paramètres doivent être tenus en compte pour deviner une possible faiblesse de ton adversaire et décider ou non de le bluffer.

C’est pour cela que tu dois anticiper ton bluff et t’assurer que toutes les conditions sont réunies pour un bon bluff.

Les conseils et astuces

Les conseils techniques sur le sujet du poker sont nombreux et variés tant les configurations de jeux sont inombrables. Ici tu trouveras un résumé des différents points dont tu dois tenir compte et que tu dois connaitre pour pouvoir jouer le meilleur poker possible.

Un genre de “fourre-tout” rempli d’informations sur la stratégie de jeu du poker en fonction de ses variantes et de ses structures. Car on ne joue pas de la même manière en Cash-Game, qu’en Tournoi ou encore en Multi-tables. On ne joue pas non plus de la même façon en Limit ou Pot Limit qu’en No Limit. Tout comme on ne peut comparer le Omaha au Hold’em ou au Horse…etc.

Conseils de base au poker :

Pour optimiser ton jeu et tes compétences au Poker, il te faut apprendre tout ce que tu peux et savoir mettre cette théorie enapplication quand quand la situation appropriée se présente dans un coup. Nous allons donc ici aborder les differents points essentiels à connaitre.

Tu dois acquérir certains automatismes essentiels, afin de pouvoir déterminer rapidement si ta main pré-flop est assez interessante pour entrer ou non dans un coup.
Pour cela tu dois dans un premier temps, intégrer quelles sont les meilleures mains de départ et dans un second temps, connaitre leurs probabilités respectives de gagner le coup pré-flop (exprimées en pourcentage)

Tu dois apprendre comment bluffer intelligement et dans quelles circonstances, car un joueur qui ne bluffe jamais est perdant sur le long terme. Un joueur qui bluffe trop ou mal est aussi perdant sur le long terme.
Cependant pour bluffer tu dois aussi maitriser la lecture de tes adversaires en sachant reconnaitre les differents profils des joueurs ainsi que les differents “moves”, actions de stratégie utilisées par ceux-ci (au moins les plus courantes).
Telles que le continuation bet, le limp in, l’overbet, le donk bet…

Autre chose importante, a tout moment, tu dois pouvoir évaluer très vite de la meilleure action à faire.
Folder, checker ou relancer ?

Tu dois aussi savoir maitriser tes actions post-flop, afin de pouvoir contrôler le pot
Et en fonction de la configuration, tu dois connaitre les actions a faire pour proteger ta main.

Enfin pour être complet, il ta faut maitriser le calcul des cotes.
Le but étant d’évaluer au mieux ton investissement dans un coup donné en fonction de ta main et de ce qu’elle peut te rapporter au final.

Si tu ne te familiarises pas avec tous ces points, tu risques de jouer à l’aveugle et de perdre beaucoup. Tu seras de ce fait considéré comme un noob par tes adversaires.
Et tu te retrouveras probablement en tilt, ce qui te poussera à jouer encore plus mal et a perdre encore plus !

La sélection des mains de départ au Texas Hold’em No Limit

Sélectionner soigneusement la main avec laquelle on va entrer dans un coup est capital.

La sélection des mains de départ au Texas Hold’em No limit est un concept de base qui doit être parfaitement maîtrisé avant d’aborder des aspects du jeu plus complexes.
Car toutes les mains ne se valent pas et certaines sont bien meilleures que d’autres. Petit tour d’horizon des différentes mains au No Limit Hold’em et de la manière de les jouer, classées en 6 catégories.

cartes

Les « Premiums » ou grosses paires

La meilleure main de départ est la paire d’As.
Elle a 82% de chances de gagner le coup préflop en face à face contre n’importe quelle autre main.
Derrière se trouvent la paire de Rois et la paire de Dames. Ces mains sont très fortes au Hold’em car vous avez un jeu fait, avant de voir le board s’afficher. Lorsque vous possédez une de ces 3 mains, vous partez probablement avec la meilleure main face à vos adversaires.
Vous devez donc les jouer agressivement, c’est-à-dire en relançant et sur-relançant vos adversaires.
Votre objectif est de réduire le nombre de joueurs qui vont voir le flop pour vous assurer les meilleures chances de gagner. En effet, une paire d’As est favorite à 82% contre n’importe quelle main avant le flop, mais elle n’a plus que 31% de chances de gagner lorsqu’elle est opposée à 9 mains aléatoires !
Il faut donc absolument relancer pour chasser vos adversaires et cela contribue à construire un gros pot avec le ou les quelques joueurs qui vous auront suivi. La stratégie est similaire avec les grosses paires inférieures, comme les Rois, les Dames ou les Valets.

Les cartes fortes ou « broadway »

Le terme broadway désigne toutes les cartes comprises entre le 10 et l’As, inclus.
As-Valet est une broadway, tout comme Dame-Dix. La plupart du temps quand vous relancerez, vous aurez ce genre de main, plus courante que les grosses paires. La meilleure broadway est As-Roi assortis, puisque quand vous trouverez un As ou un Roi au flop, vous aurez ce qu’on appelle la top paire (la paire la plus forte possible) avec le top kicker(le meilleur kicker).

Vous devez relancer ces mains, pour n’avoir qu’un ou deux adversaires.
Et si vous n’en avez aucun, c’est d’autant mieux, car ces mains sont beaucoup plus vulnérables que les grosses paires. Vous n’avez en effet pas de paire, donc votre jeu n’est pas fait et le tableau sera déterminant pour ces mains. Tout comme les grosses paires, vous devez gagner le coup assez vite et vous méfier des tirages (quinte et couleur) présents sur le board.

Les paires moyennes

Il s’agit des paires de Valets jusqu’à la paire de 7.

Il est assez rare d’avoir une paire en main préflop (environ 6% des donnes) mais les paires demeurent des mains de départ fortes. Cependant, contrairement aux grosses paires, vous allez devoir être plus prudent avec les paires moyennes, car ce sont de bonnes mains préflop mais elles sont difficiles à jouer postflop.
Vous serez souvent confronté à des overcards au flop et les chances de constituer un brelan sont minces (12% au flop, 20% une fois le tableau entièrement dévoilé).
Si personne n’a relancé avant vous, vous pouvez le faire, selon votre position bien sûr. Si une relance a été effectuée par un autre joueur, vous devez évaluer sa position et son style de jeu, et ensuite décider entre relancer, passer ou payer.
La décision de jouer ou non ces mains n’est jamais évidente et leur jeu au flop s’avère plus difficile que les autres catégories de mains, surtout si vous avez pris l’initiative en relançant avant le flop.

Les paires basses

Il s’agit des paires de 2 à 6. Ces petites paires vous occasionneront moins de soucis qu’avec les paires moyennes car vous les lâcherez généralement assez vite si des cartes supérieures ou des tirages quinte et couleur se présentent au board.
Elles se jouent le mieux dans des pots multi-joueurs non relancés. Cependant, vous pouvez payer une relance avec ces outsiders dans l’espoir de trouver un brelan au flop et de prendre beaucoup de jetons à votre adversaire (voire son tapis !). Hormis un brelan, il y a peu de combinaisons intéressantes que vous pourrez former avec ces paires.

Les connecteurs assortis ou « suited »

On parle de connecteurs assortis quand les deux cartes que vous avez sont assorties et connectées, comme ou
Ce sont des mains à potentiel : c’est-à-dire qu’elles sont moins fortes que les autres types de mains préflop mais qu’elles peuvent s’améliorer en couleur ou quinte au flop, vous donnant une combinaison très puissante.

Les connecteurs assortis sont des mains de tirage, ce qui signifie que vous n’avez pas un jeu fait comme dans le cas d’une paire servie par exemple, et que vous aurez besoin de voir plusieurs cartes du board avant que votre tirage ne se concrétise. Vous allez donc probablement payer plusieurs mises avant d’exaucer votre souhait de voir apparaître une magnifique quinte ou une couleur des plus chatoyantes !

Par conséquent, vous devez jouer ces mains la majorité du temps dans des pots non relancés, ou éventuellement s’il y a plusieurs payeurs avant vous.

Vous devez aussi avoir des cotes favorables pour vous engager dans la donne avec ce type de mains.

Autre point important, vous devez avoir une bonne position, c’est-à-dire être dans les derniers joueurs à parler.
Pourquoi est-ce si important ? Car en position reculée, vous aurez plus de facilités à calculer vos cotes pour votre tirage et vous pourrez bien mieux rentabiliser votre main si vous touchez effectivement votre tirage. Toutes ces contraintes ajoutées aux faibles chances de réussir un tirage font que ce sont des mains délicates à jouer et qui coûtent cher si on n’arrive pas à les coucher.

Soyez donc prudent avec ces mains !

Les mains poubelles

On trouve dans cette catégorie toutes les autres mains.
Par exemple, Valet-4, 9-2 ou encore 7-3 en font partie. Pourquoi ces mains sont-elles appelées vulgairement des « poubelles » ?
Tout simplement parce qu’elles sont si faibles que vous devriez les jeter d’office ! En effet, elles présentent des chances de gain inférieures aux mains décrites plus haut, et peuvent vous coûter beaucoup d’argent quand vous formerez une paire, car ce sera rarement la meilleure.
Ne vous laissez pas séduire non plus par les As avec un petit kicker, comme A-2 ou A-7 car si vous trouvez un As sur le tableau, la faiblesse de votre kicker risque de vous faire perdre le coup.
Alors oubliez ces mains et attendez de meilleures cartes avant d’engager des jetons dans le pot !

Histoire du Poker

a definir

Classement des combinaisons de 5 cartes

Le classement ci-dessous est réalisé de la plus forte combinaison à la plus faible. Le plus haut rang battra toujours le plus faible. CQFD

Petit détail qui a son importance, l’AS vaut pour un As (au dessus du Roi donc) ou pour un 1 (en dessous du 2), ce qui peut être utile pour une suite.

cartes